L’agastache est une plante herbacée de la famille de la réglisse. Pas facile à prononcer au départ, mais on s’y fait vite. Si elle est reconnue efficace pour lutter contre la toux, le rhume, l’insomnie et les faiblesses cardiaques, elle est depuis longtemps un coup de cœur de Dorian Van Bronkhorst, Chef étoilé de l’Atelier Yssoirien et mari de Muriel, la gérante de ce nouveau restaurant à Issoire. Classée dans la catégorie Bistrot, l’Agastache est une déclinaison plus détendue de l’Atelier, avec une cuisine simple, mais raffinée, à base de produits locaux et de grande qualité.

Après avoir interviewé Muriel et découvert le lieu, je devais absolument vivre l’expérience culinaire pour mieux vous en parler, surtout en tant qu’issoirien et après n’avoir entendu que des éloges sur cet établissement. Il a ouvert le 11 décembre dernier et s’appuie sur un état d’esprit à la fois familial et amical. Après le « A » comme Atelier, celui d’Agastache revendique sa singularité…

L’esprit Bistrot

Une seconde peau !

Qui dit « Bistrot », dit « Bistronomie », cette cuisine née dans les années 90 et définie par le Trio indissociable que sont de bons produits, une grande technicité et de la convivialité. Initiation logique à la Gastronomie, la Bistronomie est devenue un courant majeur de l’art culinaire, tout en mettant la grande cuisine à portée de tous. Chez Agastache, une subtile influence créative émane néanmoins de l’Atelier Yssoirien et plane indiscutablement dans nos assiettes. L’atmosphère est plus décontractée et que la signature culinaire reste clairement inspirée par l’univers Bistrot, l’Agastache se situe plus précisément au niveau d’un Bistrot+, un Bistrot qui n’en fait jamais trop pour nous émerveiller.

Amour du métier

et amitié en cuisine…

« Alex », pour Alexandre Papin, est le Chef de l’Agastache et ami de Dorian. Ils se sont connus lorsqu’ils travaillaient tous deux chez Joël Robuchon. Après une mission de Second à l’Atelier Yssoirien et un passage en Corée à son propre compte, puis au Canada, il revient chez Agastache en tant que Chef, motivé par cette aventure et bien décidé à imprimer sa griffe dans cette cuisine aussi conviviale qu’exigeante. Robin, ex-apprenti de l’Atelier, est devenu Chef pâtissier et Thomas, en cuisine lui aussi, travaillait auparavant au Château de la Grange Fort, un joli complexe hôtelier à cinq minutes d’Issoire et propriété des parents de Dorian. On reste donc jusqu’ici, soit en famille, soit entre amis.